Déco et minimalisme

black-and-white-minimalist-decor

Tout commence en ayant un but. Rien ne sert de faire quelque chose si on ne comprend pas pourquoi on le fait. Pourquoi quelqu’un de sain voudrait faire une telle démarche ? Pourquoi, dans un monde où la consommation et les valeurs matérielles sont autant valorisées, voudrais-je m’en éloigner ?

Pour nous, l’explication est simple, mais elle est surtout personnelle. Toute action que nous prenons dans la vie est pour être plus heureux. Quand nous choisissons de manger une barre de chocolat, quand nous décidons de nous acheter une nouvelle lampe pour le bureau, quand nous allons au cinéma avec notre amoureux, tout ça, c’est pour être plus heureux. En tout cas, nous avons l’impression que ça nous rend plus heureux.

Mais ce n’est jamais assez. Notre téléphone n’est jamais assez à la fine pointe de la technologie, le fauteuil n’est jamais assez au goût du jour, nos vêtements ne sont jamais assez neufs.  Nous envions les possessions des autres, leurs avancements matériels. Et nous en venons au constat que nous sommes malheureux, que nous ne serons jamais heureux, car ce ne sera jamais assez.

Pourtant, nous trouvons notre bonheur dans un millier de choses. Et ce n’est pas les acquis que nous avons fait par le passé dont on se souvient le plus. Nous nous rappelons des voyages, des moments passés en famille, des projets rêvés avec un amoureux. Et si on s’accrochait à ça plutôt qu’à des objets froids, en plastiques, qui ne représentent rien pour nous.

Je vous entends déjà nous demander, mais comment on fait pour être minimaliste et aimer autant décorer sa maison?

Devenir minimaliste ne veut pas dire ne plus rien posséder, du moins par pour nous. Il est important d’ailleurs de se rappeler que chaque personne à sa propre définition de ce que d’est que d’être minimaliste à plus ou moins grande échelle. Pour notre part, nous usons de certaines règles au quotidien pour définir si nous gardons ou achetons un objet. Ces règles sont propres à nous, à nous valeurs, mais surtout à ce que nous recherchons en faisant ce tri extérieur. Devenir plus heureux est certes la première raison. Mais ce qui représentent bien ce parcours, c’est de devenir davantage conscient. De ce que nous achetons, de ce que nous possédons, de ce que nous voulons dans notre vie. Être pleinement conscient de ce nous entoure et de ce qui nous apporte du bonheur.

Pour commencer ce périple, posez-vous des questions. Pourquoi est-ce que je deviendrais minimaliste ? Que représentent les objets pour moi ? Quels sont mes meilleurs souvenirs ? Puis-je m’imaginer une vie avec seulement le nécessaire ? Est-ce un mode de vie réaliste pour moi ? Qu’est-ce que cette démarche pourrait m’apporter de positif et/ou de négatif ? En définissant ses priorités, nous pouvons savoir ce que nous cherchons et ce que ça apporterait au final. Ces questions vous permettront aussi de déterminer si c’est un mode de vie pour vous et à quelle échelle êtes-vous prêt à entrer dans cette démarche.

Lancez-vous un défi. 

Si c’était facile ce ne serait pas un défi. Les défis demandent du courage, de la volonté, mais aussi beaucoup d’intelligence. Quand nous parlons d’intelligence, nous parlons de cette intelligence émotionnelle qu’il faut pour prendre la décision de ne garder que l’essentiel. Ce défi c’est vous qui le définissez. Seul vous pouvez décider de votre définition du minimalisme.

Ce que nous vous proposons ici c’est un défi de plusieurs semaines. Vous n’êtes pas obligés de respecter le rythme que je vous propose, mais parfois, en sachant que vous n’êtes pas seul, les choses paraissent moins difficiles. Chaque semaine, vous pourriez, par exemple, faire le vide dans une catégorie d’objets (électroniques, jeux de sociétés, produits de beauté, etc) pour atteindre vos objectifs. Vous n’êtes pas obligé de suivre cet ordre. Une semaine ne vous intéresse pas? Ne la faites pas. Revenez-y par la suite si le cœur vous en dit. Il s’agit d’idées, c’est loin d’être une science exacte.

Comme nous avons déjà mentionné, nous avons choisi notre propre définition du minimalisme. Pour nous, ce n’est pas de ne plus rien posséder, mais plutôt de bien choisir ce que nous possédons. Nous entendons souvent la même chose autour de nous: «Jamais je ne me départirai de mes livres.» Parfait. Nous expliquons toujours aux gens, quand nous abordons avec eux notre mode de vie, que si ça te rend heureux d’avoir une bibliothèque remplie, tant mieux. La plupart du temps, les gens nous l’expliquent en nous disant que ça ajoute de la valeur culturelle à leur vie. Nous leur expliquons alors qu’ils ont exactement compris ce qu’est le minimalisme. Chaque objet que nous choisissons rajoute de la valeur à votre vie.

Voyez ceci comme un exercice et non pas une nouvelle vie. Tranquillement, sans que vous le sachiez, le tout risque de devenir naturel et donner réponses à vos questions.

 

Publicités

Une réflexion sur “Déco et minimalisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s