Déco et pleine conscience

Ma démarche personnelle part énormément du fait de devenir consciente. Prendre le temps de m’arrêter et de me questionner. Pourquoi je garde cet objet? Vous pouvez vous poser différentes questions pour vous aider à faire le tri dans vos choses.

L’ai-je utilisé dans la dernière année? Dans les 6 derniers mois? Dans le dernier mois?

Pour moi, il est clair qu’un objet qui n’a pas été utilisé dans la dernière année, on se doit d’en disposer. Si dans une année complète, il ne vous a jamais servi, c’est que bien souvent, il ne vous servira jamais. Quand on parle d’objet qu’on utilise annuellement, comme par exemple des décorations de Noël, c’est là qu’on doit se questionner. Je ne l’utilise peut-être qu’une fois par année, mais est-ce que ça veut vraiment dire que je dois m’en débarrasser? Non. Le tout est d’être logique. Si j’entrepose 10 caisses de décorations de Noël alors que je veux épurer mon contenu, je dirais de se limiter. Après, c’est vous qui fixez vos limites. J’essaie par contre, avec le temps, de me limiter à un bac de décorations de Noël. Et si j’achète de nouvelles décos, je dispose de certaines. Je me questionne toujours à savoir si j’en ai vraiment besoin. Pour ce qui est des 6 derniers mois, si je n’ai pas utilisé un produit de beauté, je n’en ai sûrement pas besoin. Même chose pour ce que j’entrepose dans mon garde manger ou dans mon placard à vêtements. Dans le dernier mois, il pourrait s’agir d’un objet que vous utilisez au quotidien comme du déodorant par exemple, du dentifrice ou encore un ustensile de cuisine.

Est-ce que ça rentre dans l’espace que j’ai?

Il est clair que quand on a pas l’espace de mettre quelque chose, on ne l’achète. Mais l’exemple que je vois le plus souvent, c’est le salon. Les gens ont deux, trois sofas et fauteuils alors qu’ils n’ont pas l’espace pour les mettre. On a l’impression qu’en ayant plus de place pour s’assoir, on augmente le confort. Par contre, il faut se rappeler que le confort passe aussi par l’espace qu’il nous reste pour circuler. À moins qu’on reçoive 10 personnes en même temps chaque semaine, on essaie d’estimer combien en général il nous faut de places assises. Généralement, 5 places assises font le travail. On en profite pour maximiser l’utilisation de nos meubles. Un pouf peut facilement servir de place. Une jolie chaise qu’on utilise pour le bureau, qu’on peut transporter dans le salon quand on a des invités. Beaucoup de canapés, de nos jours, s’emboitent pour créer de l’espace lorsque requis.

Est-ce que j’ai un autre objet qui permet d’en faire la même utilisation?

Combien de spatules en bois pour la cuisine est-ce qu’on a vraiment besoin? Combien de tasses à mesurer, combien d’assiettes, combien de verres? C’est le temps de faire le ménage et de garder ce qu’on a vraiment besoin. On limite ce qu’on peut limiter. Un ouvre boite, un saladier, une carafe à eau. Après, on se questionne. Ai-je vraiment besoin de ce moule à gâteau? Puis-je en utiliser un autre? Sinon, est-ce que celui que j’achète peut avoir plusieurs fonctions? Et mon service à vaisselle, en ai-je besoin d’un autre? On essaie de choisir des couleurs et des formes intemporelles. On choisit des objets qui peuvent se transformer. On se questionne si nos envies sont matérielles ou nécessaires. Et on applique ce concept à tous les objets dans la maison. Ai-je vraiment besoin de ce énième rouge à lèvres? Peut-être pas.

Est-ce que je le garde simplement parce que je l’ai payé cher?

Une des catégories dans laquelle vous allez vous sentir le plus bousculé est celle des électroniques. C’est une catégorie dur à faire parce que souvent on sait que ça fait des mois qu’on ne s’en ait pas servi, mais on hésite à s’en départir parce que ça nous a coûté cher. Essayez de vous questionner. Pourquoi l’avais-je acheté au départ? Est-ce que j’en ai encore besoin pour la même raison? Si la réponse est non, on s’en débarrasse. Le tout est de trouver un moyen qui nous convient. On le met sur un site de deuxième main. Ainsi on a l’impression que l’objet n’a pas été acheté en vain, mais qu’il a fait ce qu’il avait à faire et que maintenant quelqu’un d’autre peut en profiter. On le vend, on en fait don. Choisissez ce qui vous rend le plus à l’aise. On se départi de nos vieux téléphones cellulaires, nos vieux mp3, les fils dont on ne sait plus avec quel équipement ils vont, nos vieux appareils photos. Et sinon, est-ce qu’on peut le réutiliser? Je pense à un vieil appareil photo Canon des années 80 appartenant à mon père. Il me l’a offert et je l’ai placé dans mon décor. Il sert de décoration et aussi d’appui livre. Il rajoute de la valeur à mon environnement et il n’est pas que sentimental.

Est-ce que j’ai vraiment l’intention de l’utiliser?

Cette question se pose principalement d’un objet qu’on a et qu’on a jamais utilisé. Un exemple courant, la fameuse mijoteuse que votre grand-mère vous a offerte et que vous n’avez même pas sorti de la boite. On passe au suivant. La casserole que vous avez dans le même format, le fond de teint qui n’est pas de la bonne couleur, la dernière serviette de la pile qu’on ne prend que quand il n’en reste plus d’autre. On passe au suivant.

Est-ce que cet objet à une valeur sentimentale?

On s’accroche aux objets comme on s’accroche parfois à des êtres vivants. Comme s’ils avaient des émotions. On s’accroche aussi aux objets qui nous rappellent des souvenirs. Mais les souvenirs restent dans la mémoire. L’objet n’est que la représentation de notre mémoire. On se départie des photos qu’on aime pas tant que ça, on ne garde que ce qui nous rend heureux ou ce qu’on serait prêt à accrocher sur un mur. On fait le tri dans les cadeaux qu’on garde en se disant qu’on ne veut pas blesser la personne. Pour éviter de blesser les gens, on parle de notre projet de devenir minimaliste autour de nous. On évite ainsi les cadeaux inutiles, on conscientise les gens à bien choisir ce qu’il nous offre et on les prépare à éventualité que ce qu’ils nous ont offerts à peut-être fait son temps. Certains souvenirs sont trop précieux. Je pense aux premiers chaussons de bébé. Ça nous rendrait malheureux de s’en départir, on garde.

Est-ce que je garde cet objet dans le but de le réparer dans le futur?

Combien de fois ai-je garder un objet en me disant que j’allais le réparer et combien de fois je l’ai vraiment fait? L’écart entre les deux est énorme. Si ça traine depuis des mois, on s’en départi. On ne veut pas, aller on se donne un délai raisonnable pour le faire. Quand on dépasse ce délai et bien là, on le donne au prochain ou on jette.

Si j’allais au magasin présentement, est-ce que j’achèterais cet objet?

Quand je me pose cette question, je pense immédiatement à mes DVD. Évidemment, je n’en achète plus. Maintenant avec Netflix ou la location en ligne, je ne sors jamais mes DVD. Si vous n’êtes pas prêt à vous en départir, commencez par vous débarrasser des pochettes et mettez tous les CD dans une pochette conçue à cet effet. Sinon, vous pouvez aussi tout regrouper sur un disque dur externe. Ensuite, on peut appliquer aussi cette question à la décoration. De temps en temps, faites le tour de vos décorations et demandez-vous si vous deviez l’acheter aujourd’hui, le feriez vous. La réponse est non? Probablement que ce n’est plus à votre goût ou ce n’est plus utile alors on s’en débarrasse.

Gardez en tête que ces questions servent à vous accompagner dans votre démarche. Quand vous ne vous sentez pas prêt à vous départir d’un objet, ne le faites pas. Mettez le de côté et revenez-y quand vous serez prêt. Vous pouvez aussi décider d’entreposer certains de vos avoirs. Ainsi, vous saurez plus facilement, si vous n’êtes pas aller le chercher durant la dernière année, qu’il est peut-être temps de le donner. Quand on a oublié qu’un objet existait, c’est souvent un bon indicateur.

Publicités

2 réflexions sur “Déco et pleine conscience

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s