Le Kintsugi: l’art japonais de la cassure

kintsugi12

Le kintsugi, qui signifierait en japonais « jointure en or », ou kintsukuroi « réparation en or »), est une méthode de réparation des ustensiles ou couverts en porcelaines ou en céramiques. Lorsque ceux-ci sont brisés, volontairement ou pas, on utilise une colle de poudre d’or afin de les réparer.

Cet art particulier remonterait jusqu’au XVe siècle, qui se voulait une façon ingénieuse de ne pas enlever à l’objet de ce qu’il a été et ce qu’il a vécu. Les premiers artisans ont donc développer une méthode empreinte de beauté. Elle vise au renouveau de l’objet, une nouvelle vie pour de si jolies pièces. Le but n’est donc pas de rendre invisible la cassure, mais bien de la mettre de l’avant. Comme quoi la beauté peut aussi se retrouver dans l’imperfection.

L’or n’est pas le seul matériau utilisé, on retrouve parfois aussi l’argent comme agent réparateur (gintsugi) et certaines techniques se font sans métaux (urushi tsugi).

Ce n’est donc pas avec étonnement que Pinterest regorge de photos de pièces, particulièrement d’ustensiles pour la cérémonie japonaise du thé, plus inspirantes les unes que les autres.

Nous en sommes complètement fans et vous tomberez probablement sous le charme vous aussi. D’ailleurs, sachez qu’il est maintenant possible d’en faire chez vous grâce à de nombreux kits DIY, vendus en magasin.

Voici nos coups de cœur:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

-Les Rafistoleurs

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Le Kintsugi: l’art japonais de la cassure

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s